LOBODIS Torréfacteur et Spécialiste du café

Depuis quelques mois, encore flou dans mon esprit, le sujet des entreprises à mission me posait question, c’est pour cela que j’ai choisi de consacrer un article de la série « Ces entreprises bretonnes qui réussissent» pour éclairer sous l’angle RH l'exemple remarquable de LOBODIS.


ADN préservé

LOBODIS est une petite société bretonne (34 salariés) experte en caféologie et torréfaction. Située à Bain de bretagne, créée en 1988, l’entreprise a été précurseur du commerce équitable dès 1993 et du café bio en 1995, le moins que l’on puisse dire près de 30 ans plus tard, c’est qu’en devenant entreprise à mission, LOBODIS témoigne de la suite dans ses valeurs.

Il n’est donc pas étonnant de trouver facilement de l’information sur les engagements RSE de LOBODIS, et la liste est impressionnante. Pour les collaborateurs, il y a bien sûr une démarche QVT et l’entreprise en rend compte de façon précise dans son rapport RSE annuel. On y trouve des aménagements ergonomiques des postes de travail, une charte éthique, un aménagement des horaires de travail, la VAE, et aussi un comité RSE où chaque pôle de l’entreprise est représenté.

En 2020, LOBODIS mentionnait que 100% de ses collaborateurs participaient à au moins une des instances de l’entreprise, et que 92% des collaborateurs sont satisfaits de leur degré d’autonomie sur leur poste.

De la cohésion et de la cohérence

Vous l’aurez compris, LOBODIS développe une gestion RH cohérente et consistante au regard de ses valeurs. Il n’est pas ici question de « ripoliner » la façade pour attirer les talents quand ils se font trop rares, bien au contraire, l’entreprise est fière de son ADN et l’affiche haut et fort.

Devenir une entreprise à mission n’est pas l’étape obligée d’une marque employeur en manque d’attractivité, c’est évident ! Néanmoins, la découverte de LOBODIS me donne l’occasion d’illustrer de façon pratique deux évidences que les employeurs se garderont de ne pas oublier : « Dans le fond, une entreprise est un projet de création collective…, ……la mission permet de donner de la cohésion et de la cohérence à l’entreprise et à l’ensemble de ses parties constituantes…… » (Extrait du discours de Madame Anne MOLLET Directrice générale de la communauté des entreprises à mission)

Je vous invite à visiter le site de LOBODIS, rien n’y est spécialement « bling bling » ou provocateur, mais au fil des pages vous y découvrez les acteurs d’une aventure humaine collective et une culture d’entreprise qui illustre à mes yeux ce que peut être la cohérence et la cohésion au sein d’un collectif de travail.

Quand rien ne va, les valeurs sont des racines, les salariés des ailes

Les dirigeants que j’accompagne sont souvent (toujours 😊) très investis dans la production, la gestion, le management, le pilotage de l’activité. Ils me confient parfois leur doute sur la valeur de ce qu’ils ont créés, beaucoup de compromis et de nécessités les ont peu à peu éloignés de leur envie fondatrice. Les règles du jeu changent souvent, les collaborateurs et les clients ne sont pas toujours indulgents, la concurrence est rude, la pression est grande et permanente, dans ces conditions, prendre du recul bien que nécessaire peut paraitre impossible.

Je n’ai pas de « recette » ni de leçon à donner, entreprise à mission ou pas, marque employeur ou pas, il y a toujours à l’origine de l’histoire, une idée première qui a fédéré et rassemblé : souvent il s’agit de créer de la valeur pour le client, de contribuer à un objectif partagé et motivant, qui donne du sens à son engagement. Je crois que lorsque l’employeur perd de vue ces vérités, il rompt la cohérence et aussi la cohésion qui maintiennent la capacité de son entreprise à réagir et à transformer ses contraintes en opportunités. Lors de mes interventions, bien souvent, ma première mission consiste à retrouver les fondamentaux et renouer avec les valeurs et le sens dont chacun a besoin pour produire son travail et garder la tête haute.

Karine Grabsia