La marque employeur, la partie émergée de l’iceberg

Pour le second article de ma série « Ces entreprises bretonnes qui inspirent », je vous emmène à mi-chemin entre Lorient et Hennebont, à CAUDAN exactement, où se trouve la société Abyss Ingredients qui se présente comme un « Fournisseur d'ingrédients naturels marins pour le bien-être et le bien-vieillir ». Cette PME experte de la BioTech exporte dans le monde les 2/3 de sa production et conjugue avec succès innovation, économie circulaire locale et développement durable.


La filière « Industries de santé » reconnue filière d’avenir par l’état, fait partie des 11 filières économiques déclarées stratégiques pour la Bretagne. Pour autant, la compréhension des enjeux en matière d’emplois et compétences reste à consolider. Par exemple, le marché de l’emploi de la R&D est pénurique en France, réussir à recruter et fidéliser les talents constitue une préoccupation quotidienne des employeurs. Mais alors comment une PME du secteur de la prévention / nutrition, de surcroit implantée en milieu rural, fait-elle pour tirer son épingle du jeu face aux géants du secteur comme LACTALIS ou EVEN Santé Industrie?


Un employeur attractif, avec un savoir-faire et du faire-savoir

Les premiers éléments de réponse je les ai rapidement trouvés sur le site web de l’entreprise (tout simplement). La présentation des produits et de l’activité y occupe légitimement une place prédominante, mais la valorisation des personnes constituant les équipes est loin d’être en reste. Et oui, dans les PME, le capital humain est une ressource hautement stratégique, que l’on soit client ou futur collaborateur, les compétences internes tendent à rassurer et à faciliter l’engagement. Il n’est donc pas surprenant de constater sur le Site web d’ABYSS Ingredients la volonté manifeste de donner à l’humain la place centrale qui lui revient. On y trouve la présentation de tous les collaborateurs (et non pas que des dirigeants), le rôle de chacun dans l’organisation y est indiqué, sans ordre hiérarchique comme pour rappeler que chacun est important. Un lien vers LinkedIn permet même d’aller découvrir le profil professionnel de chaque personne. Dans la rubrique actualité, une interview propose de découvrir le portrait de Mathilde Chercheuse en neuro nutrition qui est présentée comme un des piliers du projet Brain Booster et qui est un projet phare pour l’entreprise C’est une approche rudement efficace, en quelques minutes on a le sentiment de connaitre un peu l’équipe et d’avoir noué un premier contact très positif avec la marque. Bref, de petites attentions qui démarquent et donnent une première bonne impression.


La marque employeur, la partie émergée de l’iceberg

Bien sûr, si une bonne communication est réellement efficace pour attirer les talents recherchés, elle ne suffit pas à fidéliser les nouvelles recrues, j’en parlerai bientôt dans un prochain article. Quand un employeur affirme la valeur qu’il accorde aux compétences et prend le temps de les présenter dans le détail sur son site internet, cela démontre que l’entreprise a su l'intégrer dans sa vision stratégique et le décliner dans son organisation du travail et son management RH une politique de recrutement et de fidélisation adaptée et cohérente. Il va sans dire qu’une telle communication sans fondement interne serait particulièrement néfaste en termes d’image et de turn-over.


La communication d’ABYSS Ingredients est, dans ce sens, un exemple inspirant. Il peut servir aux PME qui éprouvent des difficultés à attirer et à fidéliser les compétences. Encore négligée par de trop nombreuses entreprises, gérer sa marque employeur est une pratique devenue essentielle, que l’employeur le veuille ou pas, sa notoriété ou sa réputation existent et influences belle et bien son environnement d'affaire.


Pour conclure

Le recrutement, la fidélisation et le management des compétences au sein des petites entreprises n’est pas chose aisée et encore moins après à la survenue de la COVID 19. Je ne pourrais jamais assez recommander aux employeurs de recourir à un conseil RH, d’autant que des financements publics permettent aujourd’hui une prise en charge de tout ou partie d’une opération de recrutement !


Karine Grabsia